Où en est la France de ses objectifs de transition énergétique ? Partie intégrante de la transition écologique, la transition énergétique aurait été un peu délaissée, malgré la loi relative à la transition énergétique du 18 août 2015

La France est-elle en retard sur ses objectifs de transition énergétique ?

Parce que l’énergie est omniprésente dans notre monde actuel, la transition énergétique est un des volets prioritaires de la transition écologique. Elle est souvent mise sur le devant de la scène, notamment lors d’événements médiatisés comme la COP21… mais souvent oubliée dans les actions. En février dernier, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a ainsi appelé à accélérer le pas pour répondre aux objectifs de transition énergétique. Elle rebondit par rapport à la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), publiée au Journal Officiel le 18 août 2015.

Alors, la France est-elle en retard sur ses objectifs de transition énergétique ? La réponse est clairement oui !

Les émissions carbonées ont même augmenté entre 2015 et 2016 !

Les corapporteurs du CESE ont relevé que « la trajectoire observée n’est pas la bonne » concernant la mission de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 et la neutralité carbone ciblée par le plan Climat.

En fait, les rejets carbonés de l’Hexagone ont crû en 2015 et en 2016, prouvant par là que « la baisse constatée au cours des années antérieures était davantage le résultat des profondes difficultés qu’a connues l’économie française depuis la crise de 2008 que celui d’un découplage structurel entre activités économiques et émissions de gaz à effet de serre. »

Il faudra sévèrement réfréner l’utilisation du pétrole, dont la limite des ressources semble très éloignée, si on la compare à la limite des capacités de l’atmosphère à absorber le CO2 dégagé par sa combustion. Arrêter le plus tôt possible ces excès est primordiale car si on cesse d’émettre des gaz à effet de serre aujourd’hui, la température et le niveau des mers n’arrêteraient pas d’augmenter instantanément pour autant !

La rénovation thermique n’évolue pas vraiment !

Côté rénovation thermique des bâtiments résidentiels et tertiaires, « la cible de 500 000 rénovations de logements par an n’est atteinte que pour moitié environ ». Et les rapporteurs d’ajouter  que « la situation n’a pas beaucoup évolué depuis la loi : les derniers chiffres officiels, qui portent sur l’année 2014, faisaient état de 288 000 rénovations de logements considérées comme performantes ou très performantes. »

Les objectifs sur le nucléaire ne seront pas respectés !

La loi fixe l’objectif de réduire la part du nucléaire à 50% en 2025… un objectif considéré comme inatteignable par l’ex-ministre Nicolas Hulot. Selon les rapporteurs du CESE, « il faut lever d'urgence cette ambiguïté et se doter d'un plan d'action permettant d'atteindre l'objectif de 50% d'électricité d'origine nucléaire à une date à fixer entre 2025 et 2035 ».

La transition énergétique viendra également de vous, cher lecteur!

Et vous, partagez-nous dans les commentaires vos idées pour participer à la transition énergétique !

Découvrez aussi...

Transition écologique, transition énergétique, France, COP21, Conseil économique, social et environnemental, Plan Climat