Notre travail nous prend parfois notre temps au détriment de notre famille ou de nos activités extraprofessionnelles. Mais le travail, cela peut aussi être la sécurité, et pour certains, un gage de réussite. Doit-il pour autant empiéter sur notre vie privée ? Devons-nous consacrer une partie de nos moments privilégiés pour nous sentir plus rassurés, mais peut-être moins sereins et moins heureux ? Trouver l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, est-ce possible ? Les avis peuvent diverger, cependant, cet article donnera quelques précisions pour essayer de répondre à ce dilemme.

Oui : travail et vie privée sont conciliables !

Les entreprises et employeurs ont prévu des horaires de travail qui prennent en considération le nécessaire équilibre entre activité professionnelle et vie privée. Moments de pause et jours de repos hebdomadaires sont alors fixés d’avance. Mais pour améliorer sa qualité de vie, il est important de profiter pleinement de son temps de repos. En outre, il est possible de mieux gérer son temps de travail de manière à pouvoir travailler moins tout en étant productif, comme le dit cet article sur la loi de Parkinson. Selon le chercheur anglais, le temps imparti pour réaliser une tâche peut être optimisé en respectant un délai réaliste. C’est psychologique !

Non : le travail prime sur la vie privée, efficacité et productivité obligent !

Dans un contexte concurrentiel plus fort, la compétitivité est un maître-mot pour les employeurs et les responsables d’entreprises. Le personnel doit être efficace, productif, motivé et discipliné ! La flexibilité est d’ailleurs l’un des critères souvent avancés par bon nombre de recruteurs : alors, plus de travail et moins de temps pour soi ? Des horaires fluctuants calqués sur les besoins de votre patron ? Et que dire de l’adage « travailler plus pour gagner plus », encore plus crédible étant donné que le contexte socio-économique se dégrade ces dernières années ?

Oui : des conseils de spécialistes aident à mieux concilier profession et vie de famille

Les domaines professionnels s’élargissent et les travailleurs indépendants sont également concernés par la nécessité de gérer efficacement vie de famille et profession. Le travail à domicile est un bon exemple pour démontrer la pertinence de l’équilibre entre les deux. En se fixant une bonne organisation, il sera possible de se déconnecter de son travail, prendre du temps pour soi-même, se consacrer à ses proches et amis, et aussi à ses loisirs. Une pause de 45 minutes, notamment, est indispensable à midi quand on a son bureau chez soi. Il faut également trouver quelques pauses dans la journée pour relâcher la tension et les muscles (oui, même pour qui travaille devant le PC !) et essayer de ne pas penser travail. La méditation est à cet effet un moyen efficace pour détourner entièrement son esprit.

Non : le travail est caractérisé par des contraintes en tous genres

Surcharge de travail, besoin de performances, dossiers urgents, course à l’avancement professionnel, etc., il y a multiples raisons de travailler dur, et de minimiser sa vie familiale, voire, de nuire au bien-être de soi. Dans un monde qui évolue plus vite en matière de technologies de l’information, le travail devient plus global, mais aussi plus contraignant. Parfois, nous sommes incapables de ne pas penser à nos courriers électroniques, même la journée terminée ! Et nous avons aussi tendance à préparer les lendemains parce que les performances et l’efficacité sont synonymes de productivité pour l’entreprise.

Oui : se déconnecter s’avère indispensable, voire, obligatoire

Le droit à la déconnexion (dont nous parlions déjà dans cet article) est une réalité au sein de plusieurs grandes entreprises. Il est conseillé aux employés de se conformer aux recommandations données dans les documents qu’ils reçoivent, notamment la charte sur le droit à la déconnexion. On y incite les travailleurs à respecter les temps de repos, en week-end ou en soirée. Une manière de vivre sereinement les moments intimes en famille, entre amis, mais aussi de vivre ses passions et loisirs. Cela correspond entièrement à la réduction du temps de travail ou RTT se traduisant par des jours de repos supplémentaires. Alors que la durée hebdomadaire officielle du temps de travail est passée de 39 à 35 heures. Ainsi, pour les travailleurs à 40 heures hebdomadaires par exemple, une journée ou demi-journée de 5 heures par semaine leur sera accordée.

Les initiatives se multiplient et de nombreux conseils existent pour aider à trouver le juste équilibre entre profession et vie privée. Tout dépend de la capacité de chacune et chacun à définir la bonne équation pour avoir une vie épanouie, aussi bien à la maison qu’au bureau. Et votre avis alors ? Pensez-vous qu’un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle est possible ? Votre contribution sera aussi la bienvenue !

Découvrez aussi...