Comme il peut être difficile de trouver une colocation ! C’est pourquoi nous avons choisi d’interviewer Thibaut Ehrhart, cofondateur de la Carte des Colocs. Ce site internet permet de trouver gratuitement des colocataires dans votre ville à l’aide d’une carte et d’annonces géolocalisées.

Qo : Qu’est-ce qui vous a poussé à créer la Carte des Colocs ?

La Carte des Colocs, comme beaucoup d'innovations, est partie d'une frustration : la frustration de ne pas pouvoir chercher une colocation gratuitement sur une plateforme simple et efficace sur Internet. C'est Raphaël, le fondateur et programmeur, qui en a eu l'idée en rentrant d'Australie en 2012, alors qu'il cherchait désespérément une chambre en urgence. 

À son grand étonnement, les sites étaient obsolètes et payants : un forfait de minimum 30€ par mois permettait d'avoir accès aux numéros des annonceurs... C'est ce constat qui l'a amené à étudier les possibilités de développer un outil géolocalisé et gratuit. Après plusieurs mois d'apprentissage et de développement, il nous montrait une bêta test, qui nous a immédiatement séduite. Nous décidions de lancer le site en juillet 2013.

Comment fonctionne la Carte des Colocs ?

La Carte des Colocs est simple et intuitive : vous naviguez sur une carte, chaque repère est une annonce postée, qui s'ouvre au-dessus de la carte. La recherche par carte redonne du sens à l'aspect géographique du logement, et une barre open-data vous permet d'afficher les points d'intérêt comme le tram, le bus, les universités, les bars ou encore les écoles. 

La mise en favoris vous permet d'afficher uniquement les annonces qui vous ont plu, afin d'y voir plus clair. Une messagerie interne permet la mise en relation et l'envoi d'un message-type. Cela fait économiser un temps certain pour démarcher les utilisateurs. Une autre fonctionnalité utile est l'alerte e-mail, qui vous prévient des nouvelles annonces fraîchement postées dans votre zone de recherche. 

Nous allons prochainement changer le nom du site et ajouter de nouvelles fonctionnalités, comme la possibilité d'uploader des pièces justificatives pour la visite, constituer des équipes de colocation ou encore une offre pour les professionnels.

Si la Carte des Colocs est gratuite d’usage, quel est son modèle économique ?

Le modèle économique est principalement basé sur des partenariats commerciaux de visibilité et de vente de leads : nous affichons des offres de logements de sites partenaires, et proposons à nos utilisateurs de poster leurs annonces chez eux. Nous sommes rémunérés sur cette base d'utilisateurs redirigés. Une petite partie de notre chiffre d'affaires provient de la publicité. Nous allons prochainement élargir notre business model en proposant une offre dédiée aux professionnels et la mise en avant des annonces pour les particuliers.

Avez-vous quelques chiffres sur la Carte des Colocs ?

Il est très difficile de jauger combien de personnes ont trouvé une colocation sur La Carte des Colocs, car une fois les personnes installées, elles ne nous font pas de feedback. 

Nous avons en revanche des chiffres très positifs d'audience et de rétention d'utilisateurs : nous oscillons entre 13 000 et 30 000 visiteurs uniques par jour selon la période (mai-septembre étant la période la plus forte), et une durée moyenne sur le site est de 8 minutes. L'audience est en constante croissance depuis notre lancement. 

Nous allons prochainement lancer Tipis, qui sera le nouveau nom de La Carte des Colocs, et qui sera ouvert aux annonces de locations, aux résidences étudiantes et également aux professionnels de l'immobilier. Tipis aura une vocation européenne, et peut-être mondiale à terme ! Notre but est de devenir une plateforme majeure de la recherche de locations, colocations et résidences destinées principalement aux jeunes.

Merci Thibaut Ehrhart pour cette interview ! Et vous, cher lecteur ? Racontez-nous vos expériences de colocataires. Vous a-t-il été facile de trouver une colocation ?

Découvrez aussi...