Les espaces de détente fleurissent dans les entreprises. Ils explosent même, avec le développement des start-ups et des espaces de coworking. Les espaces de détente sont-ils seulement issus d’une volonté d’attirer la génération Y, aux codes différents de la génération X, ou bien ont-ils de réels effets positifs ? Nous lançons le débat ci-dessous !

Les espaces de détente s’adaptent aux nouvelles attentes des salariés !

Le profil du salarié a bien changé, surtout avec la génération Y. Les frontières entre la vie privée et la vie professionnelle se floutent, notamment avec la digitalisation du travail. On travaille parfois chez soi, mais à charge de revanche, on apprécie de se détendre au travail - peut-être même que vous lisez cet article durant vos heures de bureau parce qu’il est apparu sur votre timeline Facebook !

La génération Y casse les codes. Elle est le fruit d’un monde sans tabou. Elle se pose beaucoup de questions et cherche du sens dans le travail. Pour elle, le lieu de travail est également un lieu d’échanges, de bien-être, et pour se référer au dernier étage de la pyramide de Maslow : un lieu d’épanouissement personnel !

Les espaces de détente en entreprise peuvent donc servir à attirer - et garder - cette génération qui semble instable pour la génération X.

Les espaces de détente sont un outil pour le management positif !

Ils fleurissent avec les nouveaux systèmes de management plus horizontaux et moins paternalistes. Le management positif, par exemple, mise sur le bien-être et le bonheur de ses employés. Au-delà de l’aspect humain du management positif, ce dernier favorise l’engagement des employés. Et selon Ilona Boniwell, professeure de management positif à Central et à HEC, « on sait très bien que si les gens sont dans des relations positives entre eux, ils sont beaucoup plus performants ».

Les objectifs derrière les espaces de détente : faire évoluer les manières de travailler des salariés, réduire l'absentéisme, économiser de l’argent et du temps. Elle appuie ses dires : « on a des études qui démontrent que si les gens travaillent avec leurs amis, ils arrivent à construire neuf modèles différents dans le même temps, alors que si on travaille simplement avec des gens que l'on connait bien, là on n'arrive à construire que 2,5 modèles d'un jeu comme le Lego. »

Attention à l’effet de mode !

Attention à l’effet grégaire. Ce qui marche pour une entreprise n’est pas valable pour toutes les autres. Tout d’abord, le réaménagement d’espace de travail ne doit pas répondre qu’à des motivations d’images, au détriment des enjeux organisationnels.

L’intégration d’un espace de détente dans une entreprise est souvent le fruit d’une vision plus globale. Opérer une réorganisation complète d’un système managérial peut-être dévastateur. Plaire aux millennials (et il faudrait tout d’abord admettre que chacun d’entre eux à ses attentes propres), c’est prendre le risque de déplaire aux salariés habitués à une certaine culture d’entreprise. Il ne faut pas sous-estimer la peur du changement. Un autre risque avec un changement de management trop radical (même « positif ») serait d’augmenter les fractures générationnelles en cherchant à plaire à tout prix aux millennials.

Bien-être au travail, rempart contre le burn-out !

Les espaces de détente peuvent participer à la prévention du burn-out. Ce dernier est considéré par beaucoup comme le mal professionnel du XXIe siècle. Son origine principale : le stress chronique que l’on peut subir au travail. Selon Catherine Vasey, psychologue et auteure de Burn-out : le détecter et le prévenir, « la première cause d’un burn-out n’est pas psychologique, mais physiologique […] Le stress est une réaction du corps, qui lui permet de se mettre en alerte le temps d’un danger. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’urgence est devenue un mode de vie. »

Et vous, cher lecteur, que pensez-vous des espaces de détente en entreprise ? Sont-ils pour vous présents uniquement pour attirer les millenials ? Pensez-vous qu’ils ont d’autres effets positifs ? Sont-ils issus d’un simple effet de mode ? Partagez-nous vos avis dans les commentaires !

Découvrez aussi...