Ça ne vous aura pas échappé, l’hiver bat son plein ! La Reine des Neiges (« libéréééeee, délivréééeee ! ») serait derrière la vague de froid et les chutes de neige exceptionnelles de ces derniers jours que ça ne nous étonnerait pas… Si votre moral baisse à mesure que les températures chutent, notre petit guide de survie vous aidera à tenir le coup jusqu’au dégel…

1. Profitez-en pour vous habiller n’importe comment (pourvu que vos vêtements vous tiennent chaud !)

Qu’on se le dise, par - 12 °C, le look passe après la survie ! En clair, n’ayez aucun scrupule à opter pour des fringues moches mais chaudes, du genre pulls immondes, polaires informes, sous-vêtements en pilou, bonnets ridicules et autres après-skis fourrés. Et si quelque collègue se risquait à vous faire une remarque désobligeante ou s’aventurait à critiquer vos choix vestimentaires, dégainez votre joker : « bah quoi, y fait froid ! » Et bim !

2. Vive le télé-travail !

Plutôt que de prendre le risque de devoir bivouaquer sur votre lieu de travail, mieux vaut travailler de chez vous, non ? Avec ce froid de canard, votre boss sera plus enclin à accepter votre proposition de home-office. Sauf qu’entre vos enfants (que vous devez garder parce que la crèche et/ou l’école est fermée), Motus (« pas la boule noire, pas la boule noire ! ») qui passe à la télé, Clash Royale sur votre Smartphone et les batailles de boules de neige avec les kids, autant dire que vous allez devoir faire preuve d’une bonne dose d’autodiscipline pour boucler vos dossiers…

Bon à savoir

« S’il neige, est-ce que j’ai le droit de rester chez moi ? »

Ce que dit la loi : c’est à vous de vous organiser pour rallier votre lieu de travail. Mais si les conditions météo vous en empêchent, alors :

  • prévenez votre employeur sans tarder,
  • préparez la preuve de l’existence d’un cas de force majeure, c’est à dire un événement « extérieur » (vous n’y êtes pour rien), « imprévisible » et « irrésistible » (à défaut de photos, de simples témoignages suffiront),
  • faites jouer votre droit de retrait (si vous craignez que le fait de prendre la route pour aller travailler mette vos jours en danger, vous pouvez refuser de le faire et éviter ainsi tout risque d’accident. Mais le motif invoqué (une route verglacée, par exemple) devra être légitime. À défaut, une retenue sur salaire pourra vous être appliquée.

3. (Re)découvrez le bonheur de prendre les transports en commun

Avec le verglas qui risque de pointer le bout de son nez, le préfet de police de Paris a recommandé aux franciliens de ne pas utiliser leurs voitures. No stress, prenez les transports en commun. Contre toute attente, une étude menée auprès de 18 000 travailleurs britanniques a montré que ceux qui prenaient les transports en commun pour aller travailler se sentaient mieux que ceux qui s’y rendaient en voiture. Le hic, c’est que vu que la France est passée en mode Âge de Glace, les retards de trains sont fréquents… Et il y a fort à parier pour que l’étude susmentionnée n’ait pas été réalisée avec des épaisseurs de neige variant entre 6 et 10 cm comme c’est le cas actuellement en Île-de-France… Et jusqu’à 20 cm dans le Nôôôrrrd.

4. Empêchez votre facture énergétique de crever le plafond

Qui dit températures qui baissent dit aussi facture d’énergie qui augmente… Pour mémoire, le 8 février 2012, alors que la France traversait une ère quasi glaciaire, la consommation électrique avait battu tous les records. Avec pas moins de 94 gigawatts consommés dans l’hexagone contre 67 gigawatts seulement lors d’une journée hivernale normale… Comment limiter la casse et réduire votre consommation, même en période de grand froid, sans pour autant prendre le risque de finir cryogénisé dans votre salon ? Tout d’abord, vérifiez que vos appareils de chauffage sont en bon état. Si vous possédez une chaudière, sachez qu’elle doit faire l’objet d’une révision annuelle.

Si l’isolation de vos fenêtres laisse à désirer, la déperdition thermique pourra atteindre 40 %. À défaut d’une isolation correcte, limitez la déperdition en gardant les rideaux tirés. Dans le cas d’une porte d’entrée, un volet de serrure ou encore un boudin de porte pourront également contribuer à empêcher la chaleur de votre habitation de se faire la belle. Et accessoirement vote facture énergétique de s’envoler !

 

Rendez-vous dans une semaine pour faire le bilan calmement ;)

Par Xavier Beaunieux

Découvrez aussi...