Placer son argent dans l’immobilier peut être rentable et se faire différemment lorsqu’on investit à plusieurs dans un programme neuf. Cependant, les avantages et les inconvénients du crowdfunding doivent être bien cernés avant de se lancer. 

Le crowdfunding immobilier est un type de financement participatif mettant en relation des particuliers et des promoteurs immobiliers. Cet investissement à plusieurs présente des avantages dans la mesure où ce type de placement financier offre un rendement plus élevé et qu’il est accessible. Cependant, il peut comporter des risques qui sont directement liés à la réussite du projet, mais aussi à la crédibilité du promoteur immobilier. Et bien que les entités spécialisées dans le crowdfunding sélectionnent généralement minutieusement les promoteurs porteurs de projets, il faut toujours tenir compte de ces risques. 

Le crowdfunding immobilier, l’investissement immobilier facile et rentable

Signifiant littéralement « financement par la foule », le crowdfunding immobilier consiste à financer un projet immobilier avec des fonds apportés par des particuliers. Il s’agit de petits placements, car  la somme investie peut aller de 500 à 2000 euros. Pour l’entreprise, l’objectif est de rassembler une partie ou la totalité de la somme nécessaire à la réalisation du programme à travers le financement participatif des particuliers. À cet effet, plus le nombre d’épargnants investisseurs est élevé, plus le projet a des chances de se concrétiser, et ceci dans les meilleurs délais. Les investisseurs qui prêtent leur argent sur une durée réduite, allant de 6 à 36 mois, percevront des intérêts lors du remboursement. Et c’est là que le crowdfunding se montre le plus avantageux : ces intérêts sont compris entre 8 et 12% avant impôt. 

Il convient de noter qu’une deuxième forme de crowdfunding existe : l’investissement locatif. Dans ce contexte, les investisseurs qui placent leur argent dans un bien à louer en toucheront les intérêts locatifs, car ils deviennent copropriétaires. Le montant de ces intérêts sera proportionnel à la part de chacun dans le financement de la construction du bien, et va de 5 à 6 % avant impôt également. L’investisseur peut revendre ses parts s’il le désire avec la possibilité de faire de la plus-value. De plus, le crowdfunding immobilier évite à l’investisseur d’avoir à s’occuper de la gestion locative, dont la charge revient uniquement au promoteur. 

Crowdfunding immobilier : des risques réels existent

Avant de se lancer, il est important de cerner les avantages et les inconvénients du crowdfunding. Le premier inconvénient du crowdfunding immobilier est que le capital investi reste bloqué pendant la durée de l’investissement. Et les investisseurs non locatifs ne peuvent pas revendre leurs parts. Par ailleurs, des risques existent réellement pour les épargnants. La livraison du bien à construire peut comporter des retards à cause de malfaçons, de gonflement de budget ou d’aléas imprévus. Il y a aussi l’éventualité d’une absence de locataire ou d’un logement difficile à vendre. Le projet étant un échec, les investisseurs risquent de ne pas pouvoir récupérer leur capital de départ dans le délai prévu, et encore moins les intérêts. Ceci requiert de bien choisir la plateforme de crowdfunding immobilier qui doit bénéficier d’une bonne notoriété en plus de devoir posséder un statut de Conseiller en Investissement Participatif (CIP) ou de Prestataire de Service d’Investissement (PSI). Ainsi, les équipes d’une plateforme certifiée sauront bien étudier les différents projets des promoteurs en quête de financement collaboratif et déceler les candidats les moins crédibles. 

Plus qu’un moyen d’investir son argent à court terme, le crowdfunding immobilier permet d’accéder à la pierre sans devoir apporter une somme élevée. C’est aussi un moyen de contribuer à la réalisation de projets tout en en tirant des bénéfices à court ou à long terme. Déjà très répandu outre-Manche et outre-Atlantique, le concept progresse en France où des plateformes en ligne spécialisées dans le crowdfunding proposent leurs services. On peut citer les sites Unilend, Wiseed ou encore Les entreprêteurs. Et vous, seriez-vous enclin à investir dans l’immobilier avec le financement participatif ? Si vous avez déjà investi, quels avantages en avez-vous tirés ? 

Pour aller plus loin :

https://www.lesechos.fr/10/11/2016/LesEchos/22316-139-ECH_--crowdfunding-----les-nouvelles-regles-pour-investir.htm

https://www.vousfinancer.com/credit-immobilier/actualites/la-nouvelle-donne-de-linvestissement-le-crowdfunding-immobilier

https://www.lerevenu.com/bourse/crowdfunding-sept-conseils-utiles-pour-preter-ou-investir

https://www.commentplacermonargent.fr/crowdfunding/comment-fonctionne-le-crowdfunding

 

 

Découvrez aussi...