Est-il plus intéressant d’acheter vos outils (jardinage, bricolage, etc.) ou de les louer ? Vaut-il mieux posséder ou se contenter de louer ? Quel que soit votre avis sur la question, celle-ci mérite d’être posée. Car si beaucoup de Français continuent d’acheter leur équipement, opter pour la location n’est pas sans avantages. Éléments de réponse.

< Location : 1 - Achat : 0 > « C’est plus avantageux de louer ses outils plutôt que de les acheter »

Opter pour la location permet de faire des économies

Au vu du prix d’achat (élevé !) de certains équipements, il peut parfois se révéler plus intéressant, financièrement parlant, de les louer plutôt que de les acheter. Prenons l’exemple d’une bétonnière électrique. À l’achat,  ce type d’engin coûte entre 300 et 500 €. Mais certaines plateformes de location entre particuliers proposent des prix avoisinant 18 € à la journée. Sur certains sites, la location journalière tombe même à un peu plus de 6 € ! Bref, même en envisageant de revendre vote matériel au bout de quelques années, la balance penchera en faveur de la location. En clair, jouer la carte de la location épargnera votre portefeuille. 

En louant ses outils, on désencombre son logement

Bon, on ne va pas se mentir, acheter des outils, c’est bien joli. Mais encore faut-il avoir de la place pour les stocker. Car une fois que vous aurez entreposé un motoculteur, un nettoyeur haute-pression et une scie circulaire dans votre garage, il se pourrait bien que vous manquiez de place pour y garer votre voiture… 

Louer permet d’avoir du matériel dernier cri

Si vous passez par un loueur professionnel pour votre outillage, vous pourrez profiter d’équipements récents. En effet, leur parc étant régulièrement actualisé, vous optimiserez vos chances d’avoir entre les mains des outils fiables et répondant aux normes en vigueur. 

Louer ses outils permet de gagner du temps 

Si vous êtes du genre tête en l’air, entre votre perceuse que vous avez prêtée à un ami (oui, mais lequel ?), votre tondeuse à gazon qui ne démarre qu’une fois sur deux (et que vous n’avez toujours pas trouvé le temps de faire réparer…) et vos tournevis que vous cherchez, en moyenne, pendant trois jours (pour une durée d’utilisation de quelques minutes seulement…), vous gagneriez un temps précieux en louant vos outils plutôt qu’en les achetant.

En louant, vous bénéficierez d’outils adaptés à vos travaux

La plupart des sites de location disposent d’une large palette d’équipements. Plutôt que d’utiliser ce que vous avez sous la main (un outil usé, voire inadapté), mieux vaut louer un matériel dont vous savez qu’il sera approprié à votre chantier et ne mettra pas votre santé (ni celle de vos proches) en danger. 

Encadré #1

Le boom de l’économie collaborative

Allovoisins, Bricolib, Placedelaloc, Shareinplace, Zilok, etc. On ne compte plus les sites permettant à des particuliers de louer, voire même de prêter, des objets dont ils n’ont pas l’utilité au quotidien. Ces plateformes collaboratives ont ainsi rendu certains équipements - dont les prix, parfois élevés, pouvaient être rédhibitoires - accessibles au plus grand nombre.

< Location : 0 - Achat : 1 > « C’est plus intéressant d’acheter son outillage plutôt que de le louer »

Acheter ses propres outils permet de les louer

L’un des avantages d’être propriétaire de son équipement tient au fait de pouvoir le louer via une plateforme de location entre particuliers. En effet, en louant les outils que vous aurez achetés, ne serait-ce que quelques jours par an, vous pourrez les amortir. 

Posséder son équipement, c’est plus pratique que de le louer

S’il est relativement facile de louer certains outils (perceuse, taille-haie, etc.) auprès d’un particulier qui habitera près de chez vous, il peut se révéler plus compliqué (voire carrément galère !) de trouver du gros équipement à proximité. Le hic, c’est qu’il appartient au locataire de se rendre chez le loueur pour en rapporter l’équipement recherché. Et qu’au cas où un problème surviendrait en chemin, vous risqueriez de devoir dire bye-bye à votre dépôt de garantie ou d’avoir à payer une franchise… 

Financièrement parlant, acheter des outils « low-cost » revient moins cher que de louer

Si louer son matériel de bricolage ou de jardinage est bien souvent plus économique que de l’acheter, force est de constater que l’émergence du « low-cost » tend à inverser la tendance. Et pour cause, pour peu que vous n’accordiez que peu d’importance à leur qualité et à leur durée de vie, acheter des outils à bas prix pourra bien souvent s’avérer moins onéreux que de les louer. 

Acheter son matériel a un côté rassurant

De la même façon que vous n’envisageriez pas une seule seconde de prêter - ni même de louer - votre brosse à dents (quelle horreur !) à quelqu’un, la perspective de devoir utiliser un outil dont vous savez qu’il aura été manipulé par d’autres,  mais que les vôtres peut vous rebuter… 

Encadré #2

« Dans 25 ans, l’idée même de propriété paraîtra totalement démodée, car toute l’économie sera fondée sur la location » (Jeremy Rifkin / « L’âge du succès » / éd. La Découverte / 2000)

< Verdict > « Alors, c’est quoi, le mieux : posséder ou partager ? »

Si le fait de louer son outillage offre de nombreux avantages (coûts maîtrisés, équipements dernier cri, pas de soucis de stockage…), il faut bien reconnaître que la possession de son propre matériel a encore de beaux jours devant elle. Ne serait-ce que par la possibilité qu’offrent les plateformes collaboratives d’amortir le prix d’achat de ses outils en les louant. Et vous, à quelle « team » (#loueurs ou #acheteurs) appartenez-vous ? Préférez-vous payer pour la propriété de vos biens de tous les jours ou seulement pour en avoir l’usage ? Votre avis nous intéresse !

 

Par Xavier Beaunieux

Découvrez aussi...