Les travaux de construction de votre appartement neuf sont achevés ? Voici les 5 points auxquels vous devez vous montrer attentifs au cours de la visite.

En moyenne, il faut entre 16 mois et deux ans pour voir la fin des travaux de construction d’un logement en VEFA. Et lorsque votre appartement neuf vous est enfin livré, la phase de remise des clés est bien plus qu’une formalité : c’est l’occasion de vérifier que tout est en ordre, à tête reposée, en prenant votre temps. Revue de détail des 5 points à contrôler à réception des travaux.

1. Vérifiez la conformité de votre appartement neuf

Première question à vous poser : votre logement neuf une fois terminé est-il conforme à ce qui était prévu ? Pour vous en assurer, munissez-vous de la notice descriptive du bien et du contrat de réservation, et dans l’absolu de tous les éléments contractuels en votre possession. Si vous avez demandé des modifications (pose de carrelage au lieu de la moquette, cuisine fermée plutôt qu’ouverte…), prenez également le document ad hoc.

Demandez à effectuer cette visite en pleine journée, car le manque de luminosité naturelle  pourrait vous faire passer à côté d’une anomalie. Dans la mesure du possible, faites-vous accompagner par un professionnel du bâtiment (contrôleur technique, ingénieur ou architecte) : ce regard objectif et expert sera une aide précieuse pour garantir la conformité de l’ouvrage. Et détecter les éventuelles anomalies ! Notez qu’il est possible de demander une pré-visite, jusqu’à deux mois avant la date officielle de remise des clés, pour effectuer une vérification en amont.

En tout état de cause, prenez votre temps pour faire le tour de votre appartement neuf : entre deux et trois heures en fonction de la taille du bien.

2. Procédez à un examen minutieux de chaque pièce du logement neuf

La visite d’un appartement neuf se déroule généralement dans cet ordre : hall, couloir, salon, chambres, salles d’eau. Dans chaque pièce, examinez minutieusement tous les points suivants :

  • Le bâti (les sols et les murs doivent être droits, vous ne devez pas voir de fissure ni de malfaçon) ;
  • Les revêtements (qualité et pose du parquet ou du carrelage, qualité des peintures sur les murs et les plafonds) ;
  • Les ouvertures (fonctionnement des portes et des fenêtres, dimensions et qualité des cadres, présence de double vitrage, pas de nuisances sonores venant du dehors).

Sans oublier d’inspecter le balcon, la terrasse ou le jardin (si votre logement neuf est situé au rez-de-chaussée). Soyez particulièrement attentifs lors de votre visite : 80 % de toutes les réserves émises par les propriétaires concernent les revêtements et les ouvertures, plutôt que les malfaçons. Dans le cas d’un appartement neuf comme ailleurs, le diable est souvent dans les détails !

3. Contrôlez le fonctionnement des équipements

Dès votre arrivée sur place, allumez la chaudière et ouvrez les radiateurs. Laissez la température augmenter tout au long de votre visite, afin de vous assurer que tout fonctionne bien. Au passage, vérifiez que de l’eau chaude sort bien des robinets !

En parallèle, prenez le temps de contrôler votre installation électrique. Testez tous les points de commande installés (interrupteurs, thermostat) ainsi que les prises de courant. Pas besoin d’apporter un appareil complexe : il vous suffit de brancher une lampe ou un téléphone portable, prise après prise. Si vous avez un tensiomètre sous la main, il est recommandé de contrôler l’ampérage directement sur votre compteur.

Tous les équipements de votre appartement neuf doivent être examinés avec soin. Robinets dans la cuisine et dans la salle de bain, chasse d’eau des WC, interphone dans le hall d’entrée, etc. Si des équipements électroménagers sont fournis (frigo, lave-linge, four…), branchez-les et assurez-vous qu’ils s’allument.

4. Faites la chasse à l’humidité et aux problèmes d’isolation

Les anomalies liées à l’isolation et à l’humidité peuvent prendre plusieurs formes. D’abord, assurez-vous que votre appartement neuf est suffisamment ventilé : fenêtres dans toutes les pièces et a minima une grille de ventilation dans la salle de bain et les pièces d’eau (WC). S’il y a une VMC automatique, vérifiez son fonctionnement.

Ensuite, pour ce qui est des équipements de plomberie, veillez à ce qu’ils soient bien fixés et qu’il n’y ait pas de fuites : il suffit pour cela de passer du papier absorbant autour des raccords (robinets et tuyauterie sous les éviers/lavabos). Le papier doit surtout rester sec !

Difficile de repérer d’un coup d’œil les soucis d’humidité dans un logement neuf. Le mieux est encore de venir accompagné d’un professionnel disposant du matériel adéquat pour mener des tests.

5. Jetez un œil à l’état général de l’immeuble

Votre appartement neuf n’est pas le seul qui nécessite d’être visité minutieusement. Que ce soit avant ou après avoir fait le tour du logement, prenez le temps de contrôler l’état général de l’immeuble. Cela implique de regarder :

  • La qualité du bâti (façade, toit) ;
  • Les accès (porte d’entrée, portail manuel ou automatique, accès au garage, etc.) ;
  • Les parties communes (hall d’entrée, interphone, boîtes aux lettres, cour intérieure, caves).

En cas d’anomalie, émettez des réserves !

Si vous avez détecté des anomalies au cours de la visite de votre appartement neuf, mentionnez-les sur le procès-verbal de livraison qui vous a été remis. En cas de réserves de votre part, le promoteur ou maître d’œuvre est contraint de réaliser des travaux de mise en conformité dans un délai d’un an. Vous pouvez aussi refuser tout net la réception du bien si vous estimez qu’il y a trop de défauts. Dans ce cas, les 5 % restants de la somme à verser resteront consignés entre les mains de la banque ou du notaire.

Et si vous ne voyez pas tout du premier coup d’œil, pas de panique : vous avez encore un mois après réception du bien neuf pour porter à la connaissance du promoteur les vices (apparents ou non) que vous auriez ratés. Cela vous laisse le temps de tester tous les équipements, de revenir avec un expert en bâtiment et même de mesurer très exactement la surface du bien (une différence de plus 5 % avec ce qui est indiqué sur le contrat de vente vous donne droit à réparation).

Enfin, n’oubliez pas que vous bénéficiez de garanties :

  • La garantie de parfait achèvement (contre les vices qui pourraient apparaître durant la première année) ;
  • La garantie biennale (contre les équipements déficients) ;
  • La garantie décennale (contre les défauts touchant la structure de l’immeuble).

Celles-ci vous aideront à dormir sur vos deux oreilles, y compris après votre emménagement ou la mise en location de votre appartement neuf !

Pour aller plus loin :

La remise des clés d’un appartement neuf est un moment crucial. C’est l’occasion de vérifier que le bien est conforme au contrat de réservation et qu’il n’existe pas de vices apparents. Soyez très attentifs lors de cette première visite du logement !

Ne passez pas à côté d’un vice apparent : scrutez les moindres détails de votre appartement neuf lors de la remise des clés !

Découvrez aussi...