20/06/2017

Le co-living est un nouveau mode d’habiter sa vie

Né à San Francisco au début des années 2000 sous la forme de Hacker House : un lieu spécialement conçu pour accueillir des entrepreneurs, issus du secteur numérique, venus partager leurs savoirs et compétences.

Ce concept propose à ces travailleurs indépendants de vivre ensemble dans des maisons ou appartements adaptés à leurs activités professionnelles. Il se distingue de la co-location classique en permettant aux résidents de partager bien plus que des espaces communs : valeurs, centres d’intérêts, aspirations, etc. – et va plus loin que le co-working en offrant aux individus la possibilité de vivre ensemble.

Une conjoncture d’éléments a permis à ce concept de se développer très rapidement aux États -Unis avant de débarquer en Europe :

  1.  Retrouver le confort du domicile tout en bénéficiant d’espaces de travail et de vie partagés ;
  2.  Développer la synergie des compétences et des savoir-faire en rassemblant des individus partageant le même ADN professionnel ;
  3.  Partager des valeurs communes et des centres d’intérêt pour enrichir sa vie au quotidien.

D’ailleurs, pour que tous les résidents puissent facilement s’intégrer à cette communauté entrepreneuriale, des entretiens de motivations sont mis en œuvre avant d’accepter la candidature d’un postulant. Il est nécessaire d’évaluer si ses valeurs sont en adéquation avec celles partagées par les autres membres pour un véritable « vivre-ensemble ».

Dans ce modèle de co-living, chaque résident dispose d’une chambre avec une salle de bain individualisée tout en partageant avec les autres résidents des espaces de vie communs (salons, cuisines, terrasses, salle de sport, bibliothèque, etc.). Ils profitent également d’une mutualisation des biens et services (Internet, téléphone, électricité, femme de ménage, conciergerie, etc.) et chacun participe à l’animation de la communauté via l’organisation d’événements intracommunautaires (projection de films, débats, dîners, etc.). D’ailleurs, ces établissements comptent de plus en plus de Community Managers : des animateurs qui ont pour mission de faire régner la convivialité dans les locaux.

Ce type de co-living répond ainsi à des besoins qui ne sont pas uniquement d’ordre financier.

Si ces entrepreneurs se rassemblent pour lutter contre les loyers exorbitants exercés dans certaines grandes villes, ceci n’est pas leur motivation première. Ils sont surtout en quête de flexibilité, de mobilité – les périodes d’engagement s’étendent d’une semaine à plusieurs mois – et de partage car ce mode d’habiter leur vie leur permet d’éviter l’isolement que certains ressentent parfois dans les grandes villes.

Enfin, ce nouveau mode d’habitat est particulièrement apprécié des Millenials, ceux nés entre les années 1980 et 2000, car il permet de garder un véritable équilibre entre vie professionnelle et vie privée en proposant une multitude de services (linge, repas, etc.) pour que l’esprit de chacun soit principalement consacré à ses projets professionnels.

Plus qu’un nouvel usage ou une tendance éphémère, le co-living va révolutionner votre façon d’habiter votre vi(ll)e.