Les Triporteurs de l’Ouest livrent vos colis en plein centre-ville, difficilement accessibles pour les véhicules de livraison  classiques. Présents à Rennes, Nantes, Bordeaux ou encore Saint-Malo, les Triporteurs de l’Ouest s’invitent désormais (en franchise) à Angers, Lyon et Strasbourg. Découvrez leur ingénieux moyen pour livrer les colis dans le cœur des villes, avec Fabrice Marteaux, dirigeant des Triporteurs de l’Ouest.

Qo : Pouvez-vous présenter les Triporteurs de l’Ouest ?

F. Marteaux : Les Triporteurs de l’Ouest, c’est une entreprise de transport spécialisée dans la livraison urbaine. On parle aussi de livraison du dernier kilomètre. Nous possédons des emplacements de livraison de proximité (ELP) en plein cœur des villes. Sur ces espaces d’environ 300-400m², nous réceptionnons les marchandises de transporteurs. Notre mission est alors de les redistribuer à l’aide de petits véhicules électriques ou bien de triporteurs pouvant être équipés d’une remorque, pour le transport de palettes par exemple.

Pourquoi utiliser des triporteurs pour la livraison du dernier kilomètre ?

Nous les utilisons essentiellement parce qu’ils ont un faible encombrement au sol. En d’autres termes, un triporteur peut accéder aisément au centre-ville, ceci à n’importe quelle heure. Il peut passer entre les bornes, qui sont fermées à partir d’une certaine heure. Le second avantage d’une livraison en triporteur, c’est que l’on n’émet pas de CO2.

Quels sont les problèmes auxquels sont confrontés les véhicules classiques de livraison en centre-ville ?

Les problématiques pour la livraison sont l’encombrement des rues, les places de livraisons qui sont parfois squattées… Les camions sont ainsi souvent obligés de se garer en double file. Cela ajoute une tension supplémentaire au chauffeur, qui risque alors de se précipiter dans sa livraison.

De plus aujourd’hui, les cœurs des villes sont de plus en plus fermés. Les métropoles doivent suivre le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) et donc restreindre la circulation dans les centres aux véhicules thermiques. C’est pourquoi il faut repenser le schéma de livraison.

Quels types de produits pouvez-vous livrer ?

Nous sommes équipés pour tout livrer, du petit colis à la palette de 700 kg, en passant par des colis sous température dirigée, c’est-à-dire avec des températures à maintenir.

Pouvez-vous nous raconter une livraison type des Triporteurs de l’Ouest ?

Nous ouvrons à 6h30 du matin. Nous recevons les informations de livraisons informatiquement. À partir de 7h, nous recevons de la marchandise. Nous trions les colis et nous préparons des microtournées, avec trois ou quatre positions. Ensuite, nous partons en livraison. Grâce à notre ELP, il nous arrive même de livrer à pied certaines adresses. Durant la journée, l’on reçoit parfois  d’autres marchandises.  Et enfin vers 16h, nous n’avons généralement plus rien à livrer.

Merci pour cette interview ! Et vous, cher lecteur, avez-vous déjà vu passer l’un de ces triporteurs dans le centre de votre ville ? Que pensez-vous de la démarche ?

Découvrez aussi...
Innovons : la Qommunauté