Le chantier digital de l’immobilier avance bien. Sur les 400 startups qui constituent l’écosystème de la Real Estech, les trois quarts (76 %) ont été lancées entre 2014 et 2017 ! C’est dire si l’innovation est en train de devenir le ciment de l’immobilier, comme le démontre le premier baromètre publié par Real Estech Europe et KPMG.

Cap sur l’innovation dans l’immobilier !

La France labellisée championne de l’innovation dans l’immobilier ? Quelques années en arrière, l’idée aurait amusé les spécialistes de la pierre. Car l’immobilier, par définition, est un secteur figé, qui symbolise l’immobilisme et la rente, imperméable au chant des sirènes du digital. Or, le premier baromètre de la Real Estech permet de constater combien les choses ont évolué. Présentés à l’occasion du sommet de l’innovation en janvier 2018, les chiffres de Real Estech Europe et KPMG dressent le portrait d’un écosystème innovant dynamique, capable de répondre aux nouveaux besoins. Fort de 400 startups, cet écosystème a grandi de façon exponentielle ces trois dernières années. En effet, 76 % d’entre elles sont nées entre 2014 et 2017 ! Plus qu’une tendance de fond, c’est un raz-de-marée innovant qui bouscule le secteur.

La brique et le mortier VS le digital

Les acteurs brick and mortar (« brique et mortier », entreprises dont le business passe essentiellement par des moyens physiques) se voient donc concurrencés par des pure players (startups dont les outils sont en grande partie digitalisés). Un domaine comme la gestion immobilière occupe près de la moitié (47 %) de ces nouveaux entrants. Le soldat immobilier est-il en danger ? Au contraire. Pour Robin Rivaton, président de Real Estech Europe et coauteur d’un ouvrage sur le sujet, « l’innovation (…) va répondre aux nouveaux besoins exprimés par les usagers dans le résidentiel, le bureau ou le commercial ». Autrement dit, l’innovation dans l’immobilier ne fait rien d’autre que se mouler sur une demande de plus en plus prégnante.

Les entreprises établies l’ont bien compris, qui investissent massivement dans la Real Estech. 95 % de ces sociétés collaborent déjà avec les startups, en tant que clientes (à 62 %) ou comme partenaires d’expérimentation (86 %). L’innovation dans l’immobilier n’est donc plus un défi à relever : c’est désormais une réalité.

La Real Estech, ça vous dit quelque chose ?

Derrière ce barbarisme se cache un label de référence, présenté par le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie. Ce label invite les acteurs de l’immobilier à se regrouper autour des problématiques liées à l’innovation dans ce secteur. L’expression est une contraction des termes « Real Estate » (« immobilier » en anglais) et « Tech » (l’environnement innovant des startups). Pour en savoir plus, découvrez cet entretien vidéo avec Vincent Pavanello, coauteur (avec Robin Rivaton) de L’immobilier demain. La Real Estech, des rentiers aux entrepreneurs, éd. Dunod :

Découvrez aussi...
Innovons : la Qommunauté