09/02/2018

En 2014, 1 senior sur 4 vivait seul en France, selon la Fondation de France. Pour lutter contre cette situation, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) a mis en place un nouveau service numérique. Lancé en janvier 2018, la plateforme Toit + Moi ambitionne de mettre en relation les seniors en situation d’isolement et les étudiants européens en quête d’un logement. Cela, afin de favoriser la cohabitation intergénérationnelle.

Une solution pour favoriser le logement intergénérationnel

À travers son service Toit + Moi, la CNAV entend lutter sur deux fronts :

  • D’une part, contre l’isolement des seniors ;
  • D’autre part, contre les difficultés rencontrées par les étudiants venus d’Europe pour se loger dans l’Hexagone.

Cette plateforme innovante fonctionne à la manière d’un service de mise en relation entre les premiers et les seconds. La cohabitation intergénérationnelle permet aux seniors de bénéficier d’une présence humaine, dès lors qu’ils disposent d’une chambre libre, et aux étudiants de s’assurer d’un toit pour la durée de leur année universitaire. À noter que seuls les étudiants participant au programme Erasmus sont concernés. Ces jeunes locataires viennent donc de tous les pays d’Europe, ce qui contribue également au mélange des cultures.

Une cohabitation sans obligations ni engagements

Pour autant, le service prodigué par la plateforme Toit + Moi ne doit être confondu avec une forme de location déguisée ou d’aide à domicile. Ici, pas de loyer à verser ni d’obligation pour l’étudiant d’aider son hôte dans sa vie de tous les jours. La seule participation financière du locataire se limite aux charges courantes, destinées à financer les ressources (eau, gaz, électricité, connexion Internet). Un plafond a d’ailleurs été fixé afin de limiter les abus potentiels : 150 euros par mois. L’objectif de la plateforme Toit + Moi est donc de faciliter la vie des deux parties, pas de créer une nouvelle niche économique. Pour cette raison, les binômes sont tous accompagnés par un médiateur qui veille au bon déroulement de cette cohabitation intergénérationnelle.

Un service destiné à s’étendre progressivement

Dans un premier temps, seules trois grandes villes françaises ont été sélectionnées pour démarrer ce programme de logement intergénérationnel. Pour s’inscrire sur Toit + Moi, les propriétaires devront résider à Paris, Bordeaux ou Lille. À leur tour, seuls les étudiants inscrits dans les universités concernées pourront en bénéficier. Puis, à partir du deuxième trimestre 2018, le service s’est étendu à de nombreux autres territoires hexagonaux, porté par le succès de cette forme de cohabitation. Consultez le site mis en place par l’assurance retraite pour en savoir plus.