« Le couchsurfing rend le voyage cent fois plus intéressant » Jáchym, voyageur et coughsurfer

13/04/2018

Qo : Bonjour Jáchym, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Jáchym : Bonjour, j’habite à Prague où j’étudie la médecine. À côté de ça, mon hobby favori c’est de découvrir le monde en voyageant.

Peux-tu nous parler de ton expérience en couchsurfing ?

J’ai fait un peu de couchsurfing en Europe à l’occasion de mes voyages en Autriche et en France pendant mon Erasmus. J’ai également beaucoup pratiqué le coughsurfing au Japon. C’était une expérience magnifique que d’apprendre à connaître la vraie culture des Japonais directement au sein de leur maison.

J’adore aussi accueillir les gens dans mon appartement. Je les aide à visiter Prague pour qu’ils puissent profiter de ma ville, qui je pense est très accueillante pour les jeunes touristes.

Quels sont pour toi les grands avantages du couchsurfing ?

C’est gratuit, mais ce n’est pas la chose principale du tout. L’essentiel c’est que tu rencontres quelqu’un qui te guide dans sa ville, qui te montre les places où les gens passent leur temps libre. Tu te fais de nouveaux amis, des connexions qui  t’ouvrent au monde. Ça rend le voyage beaucoup plus intéressant parce c’est plus riche.

J’aime accueillir des voyageurs à Prague parce que j’adore ma ville. Je pense que c’est une ville très jolie et très agréable pour les touristes. Il y a de magnifiques places, des parcs et des bars pour boire une bière ou un verre de vin. Si j’accueille quelqu’un, j’essaye de lui préparer un séjour riche. Je fais tout pour qu’il puisse bien se reposer et bien profiter de cette ville vibrante.

Et quels problèmes peut-on rencontrer quand on pratique le couchsurfing ?

Bon, c’est vrai qu’il y a certaines inconnues, car on ne connaît forcément pas l’autre personne. Pour les filles, en particulier, il reste conseillé de prendre certaines précautions. Au départ, on ne sait pas qui se cache de l’autre côté d’internet. Ceci dit, sur les sites de couchsurfing, il y a toujours des recommandations et des commentaires délivrés par les autres coughsurfers. En prêtant une attention à ces signaux sociaux, on peut donc toujours prendre des informations et se rassurer.

Un deuxième bémol, c’est quand je suis chez un hôte qui n’a pas de temps pour s’occuper de moi. Si la personne ne passe pas de temps avec moi, j’ai tout de suite l’impression que je l’embête… c’est plutôt désagréable. Mais finalement il y a beaucoup plus d’avantages que de désavantages dans le couchsurfing.

Peux-tu nous raconter une anecdote de couchsurfing ?

Je ne peux pas tout raconter (rires*)…

Une fois lorsque j’étais chez mes parents, nous avons accueilli un garçon coréen très amical. Ma mère a préparé une grande table pour le petit déjeuner, avec du lait, du fromage et du jambon typique de la République tchèque. Ma mère lui a demandé finalement : « Est-ce qu’il y a une chose qui te manque ? ». Et il a répondu : « Oui ! Il me manque du riz ! ». Je lui ai donc préparé du riz. C’est pas vraiment typique tchèque, mais bon… Et alors il a pris le jambon, il a mis le riz dedans et il a fait un wrap ! Un wrap tchéco-coréen. C’est ainsi que j’ai pris conscience de l’importance du riz chez les asiatiques.

Merci Jáchym, nous te souhaitons plein de futures anecdotes à raconter et bon courage pour tes études en médecine !

Si vous souhaitez visiter Prague et apprendre à réaliser comme il se doit un vrai wrap tchéco-coréen, vous pouvez donc retrouver Jáchym Kohoutek sur les plateformes de couchsurfing.

Qu’en pensez-vous ?

Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.